• Accident de chasse à Cravant-les-Coteaux : tchao pantins

    n07

    Il est en fuite, c'est heureux mais dans quel état ? Chairs éclatées, il a dû perdre pas mal de sang. Sans compter qu'il avait été contraint de trouver refuge dans un roncier avant de charger les viandards.
    Je parle bien d'un sanglier, traqué, blessé, du côté de la forêt domaniale de Chinon, à Cravant-les-Coteaux (Indre-et-Loire), au lieu-dit La Picterie.
    Vendredi 2 décembre, toute une armée verdâtre s'était retrouvée en chasse privée pour flinguer du gros. Si la racaille des talus a réussi à lever un sanglier et à le tirer, ce dernier n'a été que touché.
    Planqué dans un roncier donc, il a été vite encerclé.
    Perdre, c'est mourir, pour le Bushi. Ce malheureux animal a problablement lu Le traité des Cinq Roues du samouraï Miyamoto Musashi et a appliqué une règle essentielle de ce livre de stratégie guerrière (et de sagesse) : "Lorsque, au cours d’un combat qui reste à l’état de mêlée, rien n’avance plus, abandonnez vos idées premières, rénovez-vous en tout et prenez un nouveau rythme. Ainsi découvrez le chemin de la victoire. Chaque fois que vous jugez qu’entre votre adversaire et vous tout grince, changez d’intentions immédiatement et parvenez à la victoire en recherchant d’autres moyens avantageux pour vous."

    Il a foncé en direction de deux chasseurs; balayant un facilement et se débarrassant de l'autre sans barguiner, il a pris la tangente et on ne l'a plus revu.
    Le premier tueur a été nettoyé au niveau de la jambe et du bras. Grièvement blessé, il a été conduit au CHU de Tours.
    Le second, moins esquinté, est allé faire un tour au centre hospitalier du Chinonais, à Saint-Benoît-la-Forêt.


  • Commentaires

    1
    Speen
    Jeudi 8 Décembre 2011 à 10:10
    Encore raté
    A ça c'est balot.
    Suivre le flux RSS des commentaires de cet article


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :