• Un chasseur sachant chasser sans son chien est un bon chasseur

    chien

    Tiens ! Pourquoi ne pas faire appel à ce chasseur pour promouvoir la chasse auprès de notre belle jeunesse ? Cette chasse si décriée, si repoussée par la nouvelle génération car elle la voit pratiquée par des brutes qui flinguent tout ce qui court et vole, des abrutis en treillis qui accordent plus d'importance à leur fusil qu'à leurs chiens.
    Oui, demandons à ce type de parler de biodiversité dans les écoles, de respect de la nature. Sollicitez-le pour qu'il transmette sa sensibilité à des gosses trop éloignés des réalités rurales.
    En plus, c'est un agriculteur. Chasseur et agriculteur, c'est que du bonheur. Les enfants seront touchés par son parler-vrai, étonnés par sa rudesse tempérée de bonhomie.
    Qu'ils n'oublient donc pas, pour tordre le coup à la sale image de la vermine des bosquets, de lui demander comment, au contraire, les viandards prennent soin de leurs chiens de chasse, leurs fidèles compagnons des bons et mauvais moments.
    Il saura répondre.
    Courant août, il a enroulé une chaîne autour du coup de son chien de chasse et l'a pendu dans une remise à proximité de son habitation.
    Et il a laissé le corps de la pauvre bête ainsi, pendant près de 3 semaines. Ce sont les gendarmes qui l'ont découvert.
    Il leur a dit qu'il avait voulu punir le toutou parce qu'il n'arrêtait pas de courser les poules du voisin.
    Les habitants de Saint-Pal-de-Mons (Haute-Loire) ont bien de la chance de crécher à côté d'un bon gars comme ça. 
     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :