• Un cerf de raté, dix épouses cognées

    cerf
    (Le Parisien)

    L'année ne s'est pas terminée dans le sang pour le cerf et l'équipage. Tant mieux pour l'animal. Mais cela a dû contrarier sévèrement les sadiques en livrée qui comptaient sur ce massacre pour stopper leurs tremblements.
    Qui a pris autour de la table du réveillon en représailles ? Les gosses ? Les domestiques (les décadents qui pratiquent la chasse à courre font croire qu'elle est démocratique alors qu'elle est à l'inverse une distraction de puissants, de seigneurs et maîtres disait-on avant) ?
    Les épouses ont-elles dérouillé sur les coups de minuit ?
    L'année 2011 va ainsi bien commencer pour ce dix-cors qui a échappé vendredi 31 décembre à la meute en se réfugiant dans le centre-ville de Senlis (Oise) puis dans l'enceinte du camp militaire du 41 ème régiment de transmission.
    Devoir être protégé par l'armée et l'ONCFS...Y'a plus que ça pour un cervidé afin de ne pas connaître un sort horrible !
    Les agents de l'ONCFS ont endormi la bestiole et ont veillé à son chevet (jusqu'à 20 heures) pour le relâcher dans les sous-bois.
    Ce blog souhaite une année 2011 la plus pourrie possible à ces veneurs. Que les puces de milliers de chiens infestent les culs de ces vicieux et que les bras de ces psychopathes deviennent trop courts pour qu'ils ne puissent jamais se les gratter.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :