• Si tu as peu de goût pour le sang, la torture et la mort, évite Madrid en mai

    4bedd7105a155  250x187_1273856716_portada

    Sang.Torture.Mort.
    C'est bien à ce tryptique nauséeux que se réduit la feria de San Isidro; comme toute les ferias d'ailleurs.
    La feria de San Isidro (qui va durer jusqu'au 06 juin), c'est l'évènement de l'année à Madrid. Machine à fric, machine sanglante.
    Il faut attirer le touriste qui débarque dans la capitale, le faire raquer, lui prouver que l'Espagne et la corrida, c'est à la vie à la mort, surtout à la mort...
    Mais c'en est terminé...Les moeurs évoluent. Selon le New York Times, 90% des touristes qui ont assisté à leur première corrida ne remettront plus jamais les pieds dans une arène.
    Et l'opposition anti-taurine espagnole est de plus en plus conséquente. Et déterminée.

    Hier vendredi 14 mai, nos amis des associations Animanaturalis et PACMA se sont regroupés devant les portes de l'arène de Las Ventas tenant des pancartes 'sangre', 'tortura', 'muerte' alors que se tenait simultanément l'inauguration de l'exposition 'Picasso et Arias, passion pour les toros' en présence d'Esperanza Aguirre, la présidente de la communauté de Madrid, celle-là même qui a tenu à faire de la corrida un bien d'intérêt culturel.
    Tu te doutes que ce petit rassemblement a fortement déplu.
    Il a comme qui dirait fait tâche, devant les touristes et badauds, amenant insultes et intimidations de la part des aficionados, commerçants et vendeurs de souvenirs à la con présents.

    Stoiques, nos amis sont restés. Pour les 200 toros qui vont être suppliciés et exécutés dans cette arène au cours de la feria de San Isidro.

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :