• Quand les viandards prennent soin de leur image, c'est efficace comme un coup de poing !

    images

    En pays de Bigorre, le petit peuple de la forêt a lancé un jeu qui fait fureur et qui promet de s'étendre à tout le territoire français. Partout où il y a des viandards, ça marche.
    Les règles sont simples et c'est poilant comme tout.
    T'es quasiment sûr de gagner à tous les coups par dessus le marché.
    Le but, c'est de passer d'un territoire de chasse (en cavalant, tu comprendras par la suite pourquoi) à un autre alors que leurs propriétaires respectifs sont à l'oeuvre; c'est à dire qu'ils ratissent la campagne pour exterminer de la bestiole.
    Ce jeu s'appuie sur la psychologie très sommaire d'un viandard qui se résume à 3 principes intangibles :
    -La nature est à moi.
    -Mon territoire de chasse, c'est comme la chair de ma chair, pas touche !
    -Y'a comme un besoin qui me prend, faut que je tue, j'en peux plus...

    Une fois que t'as pigé le truc, tu as le choix des situations et jouer devient un véritable bonheur.

    Début janvier par exemple, les sangliers s'amusaient à passer du territoire de chasse de l'association de Castelnau-Magnoac à celui de l'association de Lalanne-Magnoac.
    Et hop que je passe d'une parcelle à l'autre ! Et youpi que je reviens sur mes pas !

    Furieux que le gibier leur échappe de cette façon en les narguant, les viandards sont venus tirer chez les voisins.
    Et ils se sont mis sur la gueule avec application.
    Une vraie peignée ! Il y a eu une magnifique distribution de tisane de phalanges !
    Résultat des courses ? Deux types à l'hosto.
    C'est pas épatant comme spectacle ça ? Des viandards qui se mettent des gnons et des coups de lattes !
    Et il y a de quoi faire apparemment, si l'on en croît le président de la fédération des Hautes-Pyrénées : "Paradoxalement, moins il y a de chasseurs, plus il y a de gibier, moins ils arrivent à se supporter".

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :