• Pour les blaireaux et les souris blanches, prenons le pouvoir : votons Mélenchon !

    PRENEZ_LE_POUVOIR_Melenchon1_290x160

    Il paraît qu'il reste quelques 30% d'indécis dans cette campagne électorale. Des gens qui, alors que nous traversons une crise écologique majeure, une crise économique et sociale sans précédent (à part les années de l'entre-deux-guerres), n'ont pas encore arrêté leur choix sur un candidat.
    Il y a sûrement parmi ces indécis des salariés qui pensent voter pour le candidat préféré de leurs patrons. D'autres qui prennent Hollande pour un homme de gauche alors qu'il n'est que tout simplement socialiste.
    Et il y en a qui veulent se déterminer en fonction des convictions des candidats en matière de condition animale.

    Ils ont raison. L'animal est le grand oublié des choix de société quand les campagnes électorales s'ouvrent, en dépit de l'extrême misère, de l'abominable exploitation de centaines de millions d'êtres vivants sensibles.
    Interrogés par plusieurs associations de protection animale sur le sujet, les réponses des candidats oscillent entre le néant et la modestie de leurs ambitions. Certains de ces candidats sont clairement des ennemis du vivant. Sarkozy est de ceux-là, Le Pen de même, Hollande également.

    Le Front de gauche a fait parvenir une lettre aux organisations de protection animale qui récapitule les engagements que Jean-Luc Mélenchon devrait normalement tenir s'il était élu. C'est nettement plus ambitieux et conforme à ce nous attendons toutes et tous : abolition de la chasse à courre et du déterrage, retour sur les cadeaux accordés au lobby chasse, développement des méthodes substitutives à l'expérimentation animale et désobéissance, s'il le faut, à la directive REACH, réintroduction du loup...
    Il y a beaucoup d'avancées dans ces propositions. On peut croire raisonnablement que si Mélenchon est élu, la corrida sera abolie. Les zoos fermés seront hors-la-loi. 

    Si les animaux pouvaient voter, s'exprimer, nul doute qu'ils porteraient leur choix sur J-L Mélenchon. Tout en rappelant qu'il ne faut pas attendre d'un homme, aussi sincère qu'il paraisse, qu'il tienne ses promesses. Il faut l'y contraindre, en se mobilisant si nécessaire.
    Pour les renards, les souris blanches, les blaireaux, les grands prédateurs, les cerfs, les canards, je vais voter Mélenchon. Prenons le pouvoir pour les sans-voix.
    Je t'invite à faire de même.

    http://www.nos-voix-pour-les-animaux.fr/sites/www.nos-voix-pour-les-animaux.fr/files/pieces-jointes/rep-melenchon.pdf

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :