• Le pays où les traditions connes et cruelles sont une fierté nationale

    fratellini_A_elephants_2006

    Je l'avais trouvé encourageant et désespérant à la fois, le billet de Luce Lapin daté du 26 janvier.
    La cause animale prend pied dans de nombreux pays qui, comme le remarque Luce, ont bien d'autres à foutre, car confrontés par exemple à la misère sociale ou à la détresse économique et à l'inverse, elle piétine en France, pour ne prendre que ce pays, qui s'enorgueillit de faire prospérer des traditions connes et cruelles.

    Je te laisse prendre connaissance du début de ce billet et t'invite à en terminer la lecture ici :
    http://www.charliehebdo.fr/infospuce.html

    "Ailleurs, là où les animaux ne sont pas des clowns

    Je reviens sur les cirques pour vous informer que les choses bougent beaucoup… à l’étranger. En Espagne, notamment — ils ont déjà aboli la corrida en Catalogne en juillet 2010, pour commencer, alors que nous… —, énormément de protestations s’élèvent contre le calvaire de ces animaux sauvages utilisés sous le faux prétexte d’amuser les enfants. Au Portugal, depuis juin 2010, une loi interdit leur utilisation dans les cirques et les spectacles, par « extinction progressive » — c’est-à-dire qu’ils ne seront pas remplacés après leur mort (achat et reproduction non autorisés).
    En Amérique latine, ces spectacles sont interdits en Bolivie et dans plus de vingt-cinq grandes villes du Brésil. Ils sont rejoints par le Nicaragua, petit pays qui doit pourtant avoir mille choses de plus grande importance à régler. En Inde, après les tigres, les singes, les ours, les panthères et les lions, plus d’éléphants dans les cirques depuis déjà novembre 2009.
    Le débat est ouvert sur le plan international et va dans ce sens. Ça peut aller vite, souhaitons que ce soit le cas, que ces pays soient un exemple — la honte sera pour les autres.

    Chine, 18 janvier : les spectacles comprenant des animaux dans les cirques et les zoos sont désormais interdits. Nous, en France, on veut la piste aux étoiles, et on veut aussi des nounours."


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :