• La chasse, c'est le coït des frustrés

    n04

    Et si on se faisait le grand plaisir de relire les paroles de cette chanson de l'ami Tachan ?
    Car il est question de cette bonne vieille racaille des talus, des nuques épaisses qui traquent et abîment le vivant.
    Elle a eu bien des tracas, en cette fin de semaine dernière...Un viandard qui a reçu une dragée dans le placard du côté de Laon (la capitale des paons) et qui est devenu tout mort, un autre dont la pétoire lui a explosé dans les paluches, à Ully-Saint-Georges...Mais on en recause, ne te fais pas de bile...

    Sur une boîte de conserve, sur un pigeon d'argile, vains dieux, c'est pas pareil !
    Pour les chasseurs, les vrais, il faut de la chair tiède avec du sang vermeil,
    Pour les chasseurs, les vrais, il faut que ça palpite de plumes et de ramage,
    Il faut que ça ait peur, il faut que ça se sauve, bref, que ce soit " sauvage "...

    La Chasse,
    C'est le défoul'ment national, c'est la soupape des frustrés,
    La Chasse,
    C'est la guéguerre permise aux hommes en temps de paix !

    Chaque mois de septembre, le plumet au chapeau, ils partent comme en quarante,
    Ranimer la flaflame du Chasseur Inconnu qu'avait du poil au ventre,
    En carte comme les putes, ils draguent à Rambouillet, ils tapinent en Sologne,
    Mais quand ils tirent leur coup, le client de passage se réveille charogne...

    La Chasse,
    C'est le défoul'ment national, c'est le coït des frustrés,
    La Chasse,
    C'est la guéguerre permise aux hommes en temps de paix !

    Regardez-les marcher, l'arrogance au visage, le coeur sur la gâchette,
    Ces spadassins rentrés, ces héros d'Epinal, ces tueurs de fauvettes,
    Regarder les marcher, ces Zaroff de banlieue, ces Hemingwayd'Neuilly,
    Vers le trou à lapin, vers la mare à canards, y faire leur safari...

    La Chasse,
    C'est le défoul'ment national, c'est la Villette des frustrés,
    La Chasse,
    C'est la guéguerre permise aux hommes en temps de paix !

    Les soldats ça s'enraye, les soldats ça se rouille, c'est comme les carabines
    Le service militaire ça s'continue plus tard à coups de chevrotines :
    Pour le chasseur français y avait le perdreau boche ou le lièvre fellouze,
    Pour le chasseur franquiste l'anarchiste rouge-gorge et la chienne andalouse...

    La Chasse,
    C'est le défoul'ment national, c'est le p'tit Vietnam des frustrés,
    La Chasse,
    C'est la guéguerre permise aux hommes en temps de paix,
    De paix ?!

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :