• L'élevage concentrationnaire n'est pas le fait du hasard

    poules

    Cette disposition dramatique de l'esprit de l'homo sapiens à tuer son semblable dans les conditions les plus horribles, n'est pas une aberration mentale de quelques brutes rarissimes.
    Elle a été exprimée dans des philosophies racistes et des discours nombreux, finement travaillés, amplement approuvés et applaudis dans des circonstances que l'on connaît.
    Posons la question : si l'homme est capable d'agir ainsi envers l'homme, que ne peut-il faire envers l'animal ?
    La réponse est simple : il en fait ce qu'il veut. Tout ce qu'il veut. Il le dorlote si son plaisir est là, il le torture si tel est son projet.
    Actuellement, les élevages industriels d'animaux ne constituent pas un évènement dû au hasard. Ils traduisent l'état d'une civilisation, ses penchants, ses maladies, ses faiblesses.

    Alfred Kastler - Le grand massacre


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :