• L'Andalousie : le sang des arènes, le spasme de la mort, l'argent public dilapidé

    1282469122_1

    Les aficionados d'Andalousie pataugeront-ils toujours dans le sang des taureaux l'année prochaine ?
    En tout cas, Emilia Moreno aura tout fait pour que cette saloperie de corrida et les autres fêtes débiles et cruelles (lâchers de taureaux...) disparaissent de cette  région.
    Emilia Moreno, porte-parole de la CIMA (Comisión Investigadora del Maltrato Animal) de Córdoba vient d'annoncer qu'ils allaient engager une initiative législative, à l'image de ce qui s'est fait en Catalogne, à Madrid et ailleurs en Espagne.
    Sous condition de recevabilité (mais il y a des fortes chances que ce soit le cas), cette ILP aura 6 mois pour prospérer à partir de la rentrée parlementaire régionale de septembre et recueillir les 75000 signatures indispensables pour imposer le débat sur l'abolition de la corrida.
    Mais tu dois savoir qu'une fois cela fait, ce sera loin d'être gagné. Les deux partis qui tiennent la boutique andalouse, le PP (droite conservatrice) et le PSOE (gauche molle) sont des fanas de l'art de torturer sous le soleil.
    Seuls les verts ont assuré la CIMA de leur entier soutien.
    Pour te donner une petite idée de l'amour immodéré de l'exécutif andalou pour la corrida, ce sont 38 millions d'euros de subventions qui partent, à l'année, dans les poches de la mafia taurine plus les 4 millions versés par Canal Sur, la télé publique régionale.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :