• Juan José Gimeno Mora a eu droit à un pelvis platiné

    josé.jpg

    Quand le banderillero Juan José Gimeno Mora a été amené à l'infirmerie de l'arène d'Albacete pour y recevoir les premiers soins, ceux qui le portaient pouvaient, en se penchant un peu sur son corps, voir passer le jour et avec de la chance, apercevoir le clocher de la cathédrale de San Juan Bautista.

    En effet, mercredi 14 septembre dans l'après-midi, alors qu'il torturait un malheureux toro pour le compte de son tueur de patron Miguel Tendero, l'animal l'a encorné au niveau du fondement et lui a créé par la même occasion un splendide deuxième trou large de 7 cm.
    Mais le plus beau reste à venir : il lui a laissé ce faisant deux trajectoires de 30 et 40 cm qui ont transformé son petit bassin en champ de ruines.
    Pelvis fracturé, vaisseaux iliaques détruits, fosse iliaque récurée, il a eu droit à un forfait premium avec en plus, le cadeau de la maison, un sondage vésical.

    Juan José Gimeno Mora n'est pas près de refaire de l'équitation ou du moto-cross, c'est moi qui te le dis. 


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :