• Il est décédé ? Mince, je me suis laissé prendre par la partie de chasse...

    chasseur

    "Dans le feu de l'action, on ne fait pas forcément attention". C'était l'explication, sinon la justification, présentée en défense par les 3 viandards comparaissant il y a peu devant le tribunal correctionnel pour avoir planté, quelques années plus tôt, une balle dans la tête d'un conducteur à Péaule. Ils avaient, ces étourdis, tiré plusieurs fois en direction d'une départementale.

    "Je me suis laissé prendre par la partie de chasse". C'est l'explication donnée par un chasseur au fait qu'il a tiré à trois reprises en direction d’une maison à l’intérieur de laquelle une balle aurait explosé.
    C'est à Laurac-en-Vivarais que la chose a eu lieu, pas plus tard que dimanche 30 janvier.
    Ce chasseur n'est pas un viandard de base piqué au jaja : il est président de l'ACCA du coin. C'est dire s'il doit être convaincu par les consignes de sécurité qu'il dispense avec attention à ses ouailles. Question crédibilité, il a atteint le summum. Son seuil de Peter est franchi, il va pouvoir se représenter à ce poste, ses troupes burinées par le grand air ont besoin de son incompétence.

    Car malchance, il y avait un habitant dans cette maison. C'est con hein? Y'a des gens qui vivent dans leur maison, c'est inadmissible. Non seulement les campagnes et forêts sont envahies par des promeneurs durant la saison de chasse, troublant ainsi la quiétude de la racaille des talus mais des individus ont le culot d'être présents à leur domicile quand une partie de chasse se déroule dans les environs.
    On ne parle même pas des inconscients, de ces fous, limite provocateurs, qui ont décidé d'emprunter, qui une départementale, qui une autoroute, pour rentrer chez eux alors qu'au même moment, une battue a été organisée.
    Mais bordel, personne n'a compris dans ce pays que d'août à mars, il convient de foutre le camp très loin ou de s'enfermer dans une salle des coffres afin de laisser, sans risquer sa peau, la vermine des bosquets donner libre cours à ses mauvais penchants !
    Tu veux savoir ce qu'il est advenu de cet homme qui a vu cette balle de gros calibre traverser sa maison? Il est sauf, heureusement. Le projectile est passé à quelques centimètres de lui. Coup de bol immense.

    La prochaine fois que tu te feras gauler pour excès de vitesse, balance au gendarme qui t'a contrôlé : "Je me suis laissé prendre par la fluidité de la circulation, monsieur l'agent"; ça marche à tous les coups. Ou pas.

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :