• Greenpeace, dames Tupperware du mouvement écologiste

    jjj

    Greenpeace est devenu l'un des plus grands acteurs du business de la bonne conscience au monde. Les gens y adhèrent pour se sentir bien, pour avoir l'impression qu'ils font partie de la solution, et pour pouvoir dire : "Hé, je suis un écolo, je suis membre de Greenpeace, je fais ma part."
    C'est vraiment cela qu'ils vendent : une bonne conscience.

    Mais en réalité, Greenpeace fait très peu de choses concrètes et je la considère comme une organisation frauduleuse.
    [...] Au moins pour ce qui est des baleines, des dauphins et des océans, Greenpeace est une organisation parasite. Des millions d'euros sont littéralement détournés de la cause pour perpétuer la machine bureaucratique.
    C'est devenu la machine verte à faire de l'argent.

    Paul Watson-Entretien avec un pirate-Éditions Glénat


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :