• Faut pas gonfler Tortolillo...

     3985532w

    Toujours ce brouillard que le lever du soleil ne parvient pas à percer. Mais la journée sera chaude, c'est évident.
    Nous sommes à Lodosa (Navarra), ce mardi 2 août. Les six toros étaient réveillés depuis fort longtemps, l'énervement les gagnant progressivement. Quand t'es un jeune et vigoureux toro de 3 ans, tu as vite les nerfs en pelote.
    -Vous j'sais pas les gars, lança Tortollilo (tous les noms sont véridiques, qu'est-ce que tu crois ?) mais moi, leur connerie de lâcher de toros, ça commence à me les briser menues...
    -Bin ouai t'as raison, rétorqua Vinatero, mais tu veux faire quoi à part attendre qu'ils nous lâchent dans les rues et qu'on se débrouille pour gauler un ou deux braillards ?
    Les quatre autres compères acquiescèrent silencieusement... L'enclos dans lequel ils avaient été placés pour participer au troisième encierro avait l'air solide et les montants étaient suffisamment hauts pour prévenir toute fuite.
    -Figurez-vous que je ne suis pas d'accord pour rester ainsi comme des glands ... On a encore un peu de temps avant qu'il soit 9 heures, ça laisse de quoi faire, releva Tortollilo.
    -Mais faire quoi, au juste ?
    -Humm, si on s'y met tous les six, on peut très bien déglinguer cette barrière, elle n'est même pas renforcée et ensuite, on se casse...

    Après quelques poussées bien senties sur un piquet en bois du parcage, prolongées par quelques ruades, les ruminants étaient dehors, empruntant comme des fous le parcours balisé. 
    L'affolement fut général. L'éleveur rappliqua avec son fourgon et aida à l'immobilisation (avec un fusil hypodermique pour Vinatero) de cinq toros.
    Tortolillo, le sixième de la bande, avait décidé de leur en donner pour leur argent, à ces crétins amateurs de plaisirs méchants.
    Il fonça sur un type de 74 ans et lui distribua un bon coup de corne au niveau du cou. Cela suffit à le sécher sur place, définitivement.
    Il en chopa un deuxième, plus jeune (25 balais) au niveau du front. Puis une femme, à qui il démolit la rotule.
    Un mort, un blessé sérieusement, une esquintée bien contusionnée... La matinée avait été agitée.
    Le patron de l'élevage Prieto de la Cal eu fort à faire pour calmer Tortollilo; seule une balle hypodermique en vint à bout.
    Les festivités du jour furent bien entendu complètement annulées.

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :