• Et qui répare encore une fois les conneries des chasseurs ?

    Milan_Royal

    Tu le sais, les chasseurs ont la prétention ridicule et malsaine de prendre en charge la gestion de la biodiversité. Les hommes, depuis le néolithique, à de rares exceptions près (certains peuples premiers) ont chamboulé, de par leur simple présence prédatrice, les équilibres naturels; si en plus tu confies le soin aux plus dérangés d'entre eux de réparer les déséquilibres, c'est comme si tu demandais à un ivrogne de tenir un troquet pour s'occuper d'un groupe d'alcooliques.

    Un exemple : en Auvergne. Cette année.
    À force de buter du renard et du blaireau (classés nuisibles), prédateurs habituels du campagnol des champs (Microtus arvalis), les chasseurs ont permis à ce petit rongeur, déjà abondant, de multiplier ses effectifs.

    Résultats : de gros dégâts dans les champs.
    Les agriculteurs, pas fins du tout, ont balancé des milliers de granulés de bromadiolone, un anti-coagulant très toxique (c'est un raticide puissant, si tu préfères) pour lutter contre la surpopulation de campagnols.
    Mais ça ne les emmerde pas, les agris, de foutre du poison partout : déjà, à force d'intrants chimiques, d'agrotoxiques, ils empoisonnent depuis 50 ans les sols, les nappes phréatiques, l'air, les corps, les aliments. Ce n'est pas un peu de bromadiolone qui va les arrêter.
    Et donc ? Plein de chats et de chiens crevés et 40 rapaces (milans royaux et buses variables) mortellement empoisonnés en moins de deux mois.
    Beaucoup plus fûté que les viandards du coin (tu me diras, c'est pas difficile), le préfet du Puy-de-Dôme a suspendu l'utilisation, le 8 décembre dernier, de cette substance et il a ... déclassé le renard et les mustélidés de la liste des espèces nuisibles, reconnaissant clairement le rôle d'auxiliaire joué par ces mammifères dans la limitation des populations de campagnols terrestres.
    Le préfet sait ce qu'est une chaîne alimentaire mais ne se vante pas de réguler la biodiversité.
    La racaille des talus sait approximativement ce qu'est une chaine alimentaire (c'est à dire les rayons du magasin où elle peut trouver les cubis de rouge et le pâté de campagne) mais se pique de gérer la faune et la flore de notre nature si esquintée.

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :