• Estocade de la corrida à Fréjus

    images

    Communiqué de l'Alliance Anticorrida

    Fréjus, seule ville à organiser des corridas dans l’extrême sud-est de l’Hexagone, vient de capituler sous la pression de l’Alliance Anticorrida et de son délégué local Christian Baloy.

    Depuis 2006, date de la fermeture des arènes pour restauration, l’Alliance Anticorrida a pallié l’absence de structure locale, n’ayant de cesse d’informer les conseillers municipaux, le sénateur-maire Élie Brun et les conseillers généraux varois, en faisant notamment valoir qu’aux termes d’un sondage Ipsos de 2001, 62 % des Fréjussiens étaient contre l’organisation de corridas, et que 78 % d’entre eux désapprouvaient le financement des corridas par les pouvoirs publics.

    Des centaines de messages des adhérents de l’association sont parvenus à ces élus pour les inciter à reconsidérer la relance des corridas dans leur ville.

    En effet, le 17 novembre 2009, Claude Larguez, président de la commission taurine extra-municipale avait remercié le maire pour son « soutien sans faille dans ce combat pour la défense du patrimoine et sa volonté affirmée de défendre, au nom de la tradition, l’avenir de notre temple romain ».

    Maintenant la pression, l’Alliance Anticorrida a fini par obtenir une réponse du maire le 1er avril 2010, précisant, contrairement à ses déclarations précédentes, ne pas avoir encore pris de décision sur la réimplantation de la tauromachie dans sa commune. Et, le 3 octobre dernier, Elie Brun a finalement capitulé en confiant, devant témoins, sa décision de ne pas reconduire les corridas et en l’autorisant à rendre cette information publique.

    Les arènes de Fréjus réouvriront bien en 2011, mais cette fois-ci, uniquement pour donner des spectacles culturels dignes de ce nom.

    L’Alliance Anticorrida, par la voix de Claire Starozinski, sa fondatrice, se réjouit de l’espoir ainsi soulevé par cette décision qui signifie que « la corrida perd un peu plus de terrain chaque jour et que la fin inéluctable de la tauromachie en France est annoncée. »

    Remercions le sénateur-maire, Élie Brun, Hôtel de Ville, Place Formigé, 83600 Fréjus.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :