• Chez Lœul et Piriot, on frappe d'abord et on discute ensuite

    chevreaux_cases_4_2

    Communiqué de l'association L214

    Des enquêteurs de L214 se sont postés en observation devant les abattoirs de Lœul et Piriot à Thouars (Deux-Sèvres) et celui de Doux à Champagné Saint Hilaire (Vienne).
    Dans les deux cas, les chevreaux, sous-produits de l'industrie laitière caprine, sont transportés dans des cages non conformes à la réglementation de protection des animaux.
    Devant l'abattoir de Lœul et Piriot, sur la voie publique, les deux enquêteurs de l'association ont été agressés par Frédéric Lœul, président du directoire de la société. Caméra et appareil photos leur ont été arrachés des mains. Une plainte a été déposée auprès du commissariat de Thouars. Le matériel a été restitué à l'association.

    Cette nouvelle enquête de L214 fait suite aux premières constatations réalisées sur les marchés de Parthenay et Lezay en 2009 et 2010. Le ministère de l'Agriculture a été saisi dès 2009 mais se révèle jusqu'à aujourd'hui incapable de faire respecter ce petit point de réglementation.
    L'année dernière, une équipe de France 3 avait été agressée par un chauffeur de Lœul et Piriot.
    En permettant aux transporteurs de violer la réglementation, le ministère de l'Agriculture provoque un trouble à l'ordre public et met en danger ceux qui s'attachent à rendre compte de la situation sur le terrain. Quel sera le prochain épisode ?

    http://www.l214.com/


     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :