• Accident de chasse à Villiers-en-Bois : pas de bol pour l'épaule

     feuillu

    -Ladies and gentlemen, let me present to you our best friend...Henri Cochet ! Quand il passe, les viandards ne repoussent pas. Son efficacité est maximale et ça fait mal. Quand Henri leur fait la bise, ça pique les yeux et ça déchire.
    -Henri, dis-nous quel exploit tu as encore réalisé vendredi 2 décembre dernier.
    -Humm, ce fut l'un de mes coups le plus facile, j'aurai pu le faire en dormant, c'est dire.
    -Alors ? Nous avons hâte de savoir.
    -Disons que j'avais le grand avantage d'être entouré de beaucoup d'arbres, ce qui multiplie les chances d'avoir un bon ricochet. D'ailleurs, c'est pas un hasard si ça s'est passé à Villiers-en-Bois ! Elle est bonne celle-là hein ?
    -Oui Henri, elle est excellente mais...Si vous le voulez bien, allons aux faits...
    -C'est simple; quand un chasseur a tiré sur un sanglier, j'ai dévié la dragée dans l'épaule de son collègue grâce au tronc d'un feuillu obligeant et voilà ! Gros calibre, gros dégâts des os. Il a pris cher chair...Ah ah ah...Elle est bonne celle-là aussi !
    -Bon Henri, c'est pas qu'on s'emmerde mais j'ai des poignées à visser sur un costard en sapin en prévision d'un accident de chasse mortel...Donc on te laisse et à bientôt.

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :