• Accident de chasse à Vendres : il s'est fait tirer par derrière

    n01

    Déjà qu'il ne faut jamais mettre un gramme de confiance dans un viandard même s'il est très éloigné, imagine ce que c'est quand il chemine derrière toi !
    Tu as un tueur en série aux fesses, tu sens presque son haleine, tu sais que le coup peut partir n'importe quand dès qu'il verra quelque chose bouger...C'est flippant hein ? En plus, t'es pas sûr qu'il a respecté les consignes de sécurité élémentaires, du genre casser son flingue quand il faut crapahuter.
    Aucune confiance je te dis. Ce sont des boules de crétinerie dangereuses, y'a rien à en tirer, si je puis dire.

    Bon...Comme ils se flinguent entre eux, ce n'est pas la misère, c'est même plutôt amusant et instructif.
    Après avoir merdé, ils sont toujours choqués. Aucune remise en question, aucune réflexion mais par contre, ils sont choqués.

    Regarde ces deux compères qui traçaient la route du côté de Vendres (Hérault), mercredi 24 novembre, pour exterminer du lapin.
    L'un (62 ans) derrière l'autre (57 ans).
    Ce dernier a déconné grave et a fait feu dans les reins de son pote. C'est ballot. Blessé sérieusement (tu m'étonnes, c'est quasiment à bout portant), le viandard qui s'est fait tirer par derrière a été conduit (en hélico s'il vous plait, c'était la sortie du mercredi) à l'hosto de Montpellier.
    Le compagnon de chasse niqueur de reins est extrêmement choqué.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :