• Accident de chasse à Talazac : il n'avait palombe d'une chance

    palombiere

    Curieuse façon de vérifier les enseignements hermétiques d'Hermès Trismégiste, le trois fois très grand, auteur de la Table d'Emeraude, recueil magique secret.
    «Ce qui est en bas est comme ce qui est en haut, et ce qui est en haut est comme ce qui est en bas ».
    Sous la lettre se cache l'esprit; sous l'allégorie (basmati) se cachent non une vérité mais des vérités (au jasmin).
    Ce qui est en haut, c'est une palombière accrochée à la cîme d'un narbe et ce qui est en bas, c'est un paloumayre.
    C'est différent tout en étant presque pareil. Tous les deux sont certes inertes mais l'un comme l'autre le sont pour des raisons différentes.
    La première est faite de bois, de bric et de broc. C'est une chose. Le second, un quart d'heure avant sa mort, il était toujours en vie. C'était un homme, il n'est plus.
    Car tombé de là-haut en effectuant des travaux d'élagage. Une chute de 7 mètres, faut se la respirer. Lui, il n'a pas pu.
    C'était du côté de Bazet (Hautes-Pyrénées), dans le bois de Talazac précisément, mardi 20 septembre.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :