• Accident de chasse à Savigna : il ne faut jamais recongeler de la bidoche !

    42719543_q

    La LPO, par la plume de son président Allain Bougrain-Dubourg, vient tout juste d'écrire à la Ministre de l'Ecologie (ce n'est plus Jouanno et c'est tant mieux car sinon, ce courrier serait parti à la corbeille dès réception) pour demander la suspension de la chasse sur le territoire national et le déclenchement du protocole vague de froid.
    En effet, notre pays, tout le monde l'a remarqué, connaît une période de froid rigoureux.
    Tout le monde ? Non... Pas les viandards, qui non seulement ne limitent pas leurs sorties meutrières mais en profitent pour faire exploser les compteurs et réaliser des tableaux de chasse 'spectaculaires'.
    Le petit gibier à plume est tétanisé par le froid et le mot détresse n'est pas trop fort pour qualifier son état.
    Tétanisés par la connerie épaisse, les chasseurs, eux, cartonnent dans la bonne humeur. Y'en a pas un, y'a pas une fédé de chasse qui diraient : "Bon les gars, faut se calmer là, attendons un radoucissement, déjà que notre image dans la population n'est franchement pas terrible, c'est pas la peine d'en rajouter...".

    C'est la LPO qui prend les devants, qui essaie de leur faire prendre conscience que ce qu'ils font, c'est une insulte grossière au discours qu'ils nous balancent régulièrement (et qui ne fonctionne pas d'ailleurs), comme quoi ils seraient de bons gestionnaires de la faune sauvage.
    Rien à faire, il n'y a rien à faire; ces nuques épaisses en treillis ratissent la campagne même quand il fait du -12°.
    L'appel du sang, comment résister ?

    Un exemple. Nous sommes dans le Jura, partie méridionale, à Savigna exactement.
    Dire que ça caille, c'est peu dire... Malgré le froid intense, cette joyeuse troupe de tueurs s'est mise en branle le mercredi 15 décembre pour aller buter de la bestiole. Au lieu-dit les Chasselays, il s'est passé un truc qui n'arrive quasiment jamais : un viandard a pris un collègue (34 ans) de battue pour du gibier.
    Il lui a explosé la cuisse gauche.
    Grièvement blessé, le type a été transporté à l'hosto de Lons.
    Les chairs sanguinolentes ont-elles été congelées sur place avec un tel froid ? Dans l'affirmative, rappelons qu'il ne faut pas recongeler un produit décongelé des cons gelés, surtout quand c'est de la barbaque.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :