• Accident de chasse à Saint-Christol-d’Albion : et ron et ron petit patapon

    roue

     

    Approchez, approchez... Non madame, non monsieur, pour ce prix, ce n'est pas un pied que vous mettrez dans votre cabas mais deux...Oui, vous avez bien entendu madame, monsieur, deux panards pour le prix d'un...Faut fêter l'automne qui approche, après ce sera trop tard, profitez-en !

    Mercredi 12 septembre, alors que les feuillages jaunissent sur les gazons épars, comme le disait si bien le père Lamartine, la racaille des talus terrorisait la nature du côté de Saint-Christol-d’Albion (Vaucluse).
    Le groupe de tueurs traquait du sanglier.
    Deux coups de feu... La première balle toucha une pauvre bestiole, la deuxième aussi mais, facétieuse et inspirée par son oncle Henri Cochet, ricocha pour aller détruire de A à Z le pied gauche et la cheville droite d'un second chasseur. Comment céti possible tout ça ? Disons que c'est du gros calibre, qui gratte la gorge quand tu l'avales et qu'une fois le pied gauche réduit en compote sanguinolente, la balle Brenneke est allée finir son taf dans la cheville droite.

    En exclusivité (au jasmin), je te donne en illustration le greffon qui remplacera les extrémités dégommées par la balle : c'est très pratique pour les courses, un peu moins pour rentrer dans la baignoire.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :