• Accident de chasse à Pougues-les-Eaux : ragondin, deux, trois, feu !

    rag

    -Toi, encore une fois, t'as pas suivi les consignes !
    -Ouais c'est ça...Identifier ma cible avant de tirer ? Et pis quoi encore...Tu veux pas que je m'assois pour faire un crobard non plus et lui laisser le temps de se tailler ?
    -Mais...Si tu prends pas la peine de faire ça, tu risques de flinguer n'importe quoi !
    -Peut-être, mais la chasse c'est ça, c'est de l'instinct et du métier alors me fais pas chier à tout bout de champ avec ta sécurité !

    Dimanche 20 novembre, alors qu'en Lozère, un viandard exécutait un jeune ramasseur de champignons d'une balle dans la tête parce que, entendant un bruit derrière lui, il pensait avoir affaire à un sanglier, 350 km plus haut, dans la Nièvre, un chasseur a joliment flingué un pote de tuerie parce qu'il a pris sa tête coiffée d'une casquette pour un...ragondin.
    C'est en effet à Pougues-les-Eaux, commune arrosée par trois ruisseaux (les viandards, on ne sait pas), plus précisément au lieu-dit Les Riots, qu'une joyeuse troupe de miliciens des campagnes s'adonnait à sa distraction préférée : crever des êtres vivants et en particulier des ragondins.
    L'heure de l'apéro était bien sonnée (il était 11 heures) quand l'un deux (un chasseur, pas un ragondin) a cru apercevoir une cible dépassant du ruisseau en contrebas et a aussitôt fait feu.
    Cocasse méprise. Un congénère a tout ramassé dans le plafond et a terminé sa journée à l'hosto de Nevers.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :