• Accident de chasse à Onnion : la balle qui fait pleurer quand on l'épluche

     balle

    A ce niveau de maladresse, il n'y a plus rien à faire. C'est tout simplement énorme.
    On peut penser que leur amitié va survivre à cette déconnade mais ce n'est pas gagné. Car le sort y est pour que dalle. Pas de caillou, de sanglier à la peau dure, pas de ricochet ...Tout est entièrement de la faute du copain de chasse.
    Je t'explique.
    On est à Onnion, en Haute-Savoie, pas très loin de Morzine (poil à la berline).
    En ce début de matinée, jeudi 22 septembre, l'air froid de l'automne était déjà au rendez-vous au lieu-dit Bois-joli. Le ciel déclinait toutes les nuances des gris mouillés. 
    Deux compères s'apprêtaient à exterminer de la bestiole.
    Un coup de feu éclata. Mais il ne fallait pas qu'il éclata.
    Et pourquoi il éclata, dis donc ? Parce qu'un des types a merdé grave en refermant son arme après l'avoir chargée.
    Il a alors arrosé le genou de son pote, non pas avec des petits plombs à la con, mais bien avec une bonne balle Brenneke des familles, du gros calibre qui pique les yeux quand ça passe.
    Crois-moi, ça arrête net une guibole.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :