• Accident de chasse à La Marolle-en-Sologne : comment éplucher un viandard ?

    sanglier

    "Oh maman si tu savais
    La branlée qu'il m'a collée"

     Soudain, son arme s'enrayi, s'enraya, picoti, picota, lève la queue et puis s'en va ; bref, pour lui, à cet instant, ce fut le grand merdier. 
    Et le sanglier le chargea.
    Dimanche 19 février, jour des saigneurs. Nous sommes à La Marolle-en-Sologne (Loir-et-Cher), au lieu-dit Villebourgeon plus exactement, là où se détachent, tous droits, les arbres nus. Perchés sur ces arbres dépouillés, les piafs transis se sont bien poilés quand ils ont vu que la charge de leur copain le sanglier avait sérieusement secoué le viandard.
    Tombé à terre, tourné, retourné, cogné, ce dernier a compté ses abattis. Même pas foutu de rentrer par ses propres moyens.
    Il a fallu que l'hélico des secours vienne le chercher, c'est tout dire. Il a été conduit à l'hosto d'Orléans.
    En voilà un qui ne finira pas la saison de chasse comme il l'espérait et c'est bonnard.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :