• Accident de chasse à la Grigonnais : le mollet a été complètement écrémé

    peur

    Quand on sait comment les viandards traitent leurs chiens fourbus ou capricieux (un coup de pelle sur la tête ou plus généralement, une balle de 12 dans le corps), il faut craindre le pire pour le toutou de ce chasseur.
    Car si son proprio est à l'hosto, c'est un peu de sa faute. Et quand il va en ressortir, dans quelques temps quand même, ça risque de chauffer pour sa truffe.
    Dimanche 2 octobre, à la Grigonnais, commune charmante de la Loire-Atlantique, au lieu-dit la Bactière précisément. Fallait pas mettre un pied dehors, ça tirait de partout... Bien rester chez soi, à l'abri, planqué...

    Un chasseur accompagné de son chien a voulu franchir un fossé. Il a posé son flingot (la presse nous rapporte que malgré son jeune âge, 35 ans, il est considéré comme un chasseur expérimenté) par terre. Mais le cabot, lui, les consignes de sécurité, ça ne lui parle pas trop et il a voulu suivre son maître. Normal. Il s'est alors empêtré dans les guiboles du type. Ce dernier, qui à l'inverse de l'animal, doit être très branché question sécurité, avait laissé deux balles dans le canon et le fusil n'était pas cassé.
    Deux coups sont partis, emportant le mollet gauche vers d'autres aventures.
    Grièvement blessé, il a été transporté par hélico vers le CHU de Nantes.

      


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :