• Accident de chasse à Cessens : et moignon plus je n'ai pas changé

    cessens

    En voilà un autre dont la saison de chasse est sérieusement abrégée et de toi à moi, surtout ne le répète pas, je pense que son avenir de chasseur est carbonisé.
    En effet, comment veux-tu tirer en utilisant une seule main ? Déjà avec un seul pied, c'est pas gagné : t'imagines le boulot, venir avec des béquilles en forêt, les poser rapidement quand tu aperçois un animal, faire feu, vite reprendre tes béquilles avant de te gaufrer, ramasser le flingue que tu as donc laissé tomber...
    Pourquoi je raconte cela ?
    Parce que lui, la bonne soixantaine, s'est détruit la mimine droite le  19 octobre, sur les hauteurs de la Biolle, du côté de  Cessens (Savoie).
    Son taf, c'était de débusquer les sangliers que ses potes étaient chargés (au sens figuré) d'abattre.
    Mais dans le bois où il est entré, il y a des narbes et ces fumiers de narbes, ils ont des branches. Ces branches, quand elles sont mortes, elles font rien qu'à tomber, les crevures. Et ça, c'est dangereux car tu peux te mélanger les pinceaux et chuter.
    Notre chasseur, il s'est ainsi fraisé la gueule mais le souci, c'est que son flingue était chargé (au sens propre). Le coup est parti, pulvérisant sa main.
    Il a été conduit à l'hosto de Chambéry. Il aurait mieux valu qu'il s'appelle, en l'eau cul rance, Chamquipleure.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :