• Accident de chasse à Caylus : il voulait mourir sur scène

    s_hubert

    Quel dommage, Saint-Hubert, quel dommage ! Pourquoi avez-vous rappelé à vous ce chasseur ? Si jeune (79 ans) ! Sa disparition va encore augmenter la moyenne d'âge de vos troupes.
    Juste avant les fêtes par ailleurs. Vous ne vouliez donc pas qu'il fasse ripaille, qu'il se goinfre d'abondance de toutes ces choses bien grasses et dégueulasses, gages d'une splendide hypercholestérolémie typique du Sud-Ouest ? Votre façon de lui imposer une diète est quelque peu radicale, Saint-Hubert, permettez-moi de vous le dire.
    Vous en avez marre que vos petits soldats aient les artères encrassées ? Le foie en lambeaux ? Vous les voulez pétant la forme, même si la chasse, ce n'est pas vraiment un sport, sauf en ce qui concerne la descente ?

    Je te prends à témoin, cher lecteuse, cher lecteur, pour te signaler ainsi que Saint-Hubert manie la faux avec aisance. Il prélève ses ouailles, il cueille ses vigoureux nemrods en pleine action de chasse. Le saint patron de la vermine des bosquets est un polisson, poil au saucisson.
    A Caylus (Tarn-et-Garonne), samedi 17 décembre en début d'après-midi, un chasseur a poussé, non pas grand-mère dans les orties, mais son dernier soupir, poil au tapir.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :