• Accident de chasse à Alle-sur-Semois : cerf toi une ration, c'est à l'oeil !

     cerf

    Lazare commençait à s'affoler. Cette pénible situation, si elle se prolongeait, le rendrait vite hagard.Il avait perdu ses repères depuis longtemps au milieu des taillis mais il devinait que l'un des chemins qu'on voulait lui faire emprunter le conduirait à la mort.
    Car là-bas, en lisière, la racaille des talus l'attendait.
    Son instinct de cerf commençait à lui jouer des tours. A chaque fois qu'il s'éloignait du rabatteur, il s'approchait du groupe de viandards.

    Merde alors, il était pourtant bien peinard dans cette forêt. La forêt d'Ardenne est sufisamment vaste pour accueillir tout le monde mais dans ce tout le monde, y'a les nuques épaisses à front bas qui viennent faire des cartons... Comment les empêcher ?
    Allez ! Reprends-toi Lazare... Faut t'en sortir mon vieux !
    L'autre rappliquait; tout en faisant du boucan, style 'Je vais en plus te faire flipper grave'. 
    Et soudain, Lazare eut une illumination. D'un côté, un type certes armé mais seul et vieux par dessus le marché. De l'autre, plusieurs flingueurs, probablement plus vigoureux. Y'avait pas à hésiter car ça commençait à sentir le cramé.
    Il fonça à toute berzingue, tête en avant, sur le rabatteur. L'un de ses cors, qui plaisaient tant aux biches, entra par l'oeil du chasseur et perfora, de l'intérieur, sa boîte crânienne.
    Lazare traça sa route, laissant le transpercé pour mort. Ce mardi 11 octobre, il lui faudra tout de même plusieurs heures pour récupérer de ses émotions.

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :